A vous grands voyageurs avides d’escapades cet article peut vous éviter de gros désagréments durant les voyages en avion. Lisez ces conseils pour éviter le mal d’oreille en avion.

Trop pressé pour lire l’article en entier? La meilleure façon de soulager la pression dans les oreilles due au vol est avec ce produit que je recommande. C’est la façon numéro 1 d’éviter les douleurs aux oreilles en vol.




Voici en quelques lignes mon expérience personnelle.

Tout a commencé à mon retour de Venise en avril dernier, au moment de la descente de l’avion, j’ai ressenti une atroce douleur dans les oreilles (aux tympans) à en pleurer et j’étais doublement angoissée lorsque j’ai vu mon fils pleurer à chaude larme car lui aussi en souffrait.

J’ai alors sollicité les hôtesses, qui furent d’une grande gentillesse (merci Sabrina si jamais tu lis cet article 😊 ). Cependant, malgré les gorgées d’eau nous n’avons pas été soulagés car la douleur était déjà bien installée.

L’hôtesse m’expliqua alors que ce phénomène arrive souvent lorsque l’avion amorce sa descente de manière assez rapide et la pression dans la cabine change brusquement. Dès lors le seul espoir que j’avais pour mon fils et moi était que l’on atterrisse le plus rapidement possible !

Une fois rentés à la maison, la douleur a bien mis trois jours avant de disparaître.

Pour mon dernier voyage à Lisbonne, il était inconcevable que je revive cette galère. J’ai donc potassé un peu afin de mieux préparer mon voyage d’autant plus que je reprenais la même compagnie aérienne, une compagnie low cost que je reprenais pour la seconde fois.

Y a-t-il un lien avéré entre le type d’avion et ce problème ? Si vous avez des informations à ce sujet n’hésitez par à m’en faire part.

Je vous liste donc les précautions à prendre pour bien préparer son voyage. Solutions qui m’ont énormément aidées à rendre plus agréable mon vol. Solutions également validées par l’ORL que j’ai consulté par la suite.

Voici l’explication scientifique « simplifiée » par mes soins que m’a donné l’ORL concernant ce phénomène de douleur d’oreille durant un vol :

« Pendant un vol, la pression atmosphérique dans les sinus (accumulations d’air dans les os du visage) et dans l’oreille moyenne doit s’équilibrer avec la pression de la cabine dans l’avion, qui varie pendant la montée et la descente.

Certaines infections et autres conditions peuvent provoquer un blocage de la trompe d’Eustache (qui relie l’oreille moyenne à l’arrière du nez et maintient une pression égale de l’air des deux côtés du tympan) ou dans les orifices des sinus, et cette restriction à la circulation de l’air peut empêcher l’égalisation ou l’équilibrage de la pression et provoquer une douleur. »

Vous êtes impatients de connaître ces solutions alors allons-y !

Nettoyez vos sinus pour éviter les douleurs aux oreilles pendant le vol

Le premier conseil donné par un pharmacien au sujet du soulagement de la douleur aux oreilles d’un avion était de loin le meilleur conseil que j’ai reçu à ce sujet. Il m’a recommandé d’utiliser un spray décongestionnant pour sinus afin de nettoyer nos sinus avant et durant le vol. Cela a tout changé!

Utilisez de bouchons d’oreille régulateurs de pression d’air

Les bouchons d’oreille régulateurs de pression d’air sont un excellent moyen de ralentir le processus d’équilibrage qui se produit pendant la montée et la descente. Le ralentissement des changements de pression atmosphérique devrait réduire la douleur à l’oreille de l’avion que vous ressentez.

J’ai acheté les boules Quies spécial avion sur Amazon. Il est indiqué qu’ils doivent être mis juste avant le décollage et avant l’amorce de la descente de l’avion.

Buvez régulièrement de l’eau pour vous assurer de déglutir durant le vol

Jamais sans ma bouteille d’eau en toute occasion et elle fut d’une grande aide car durant le vol elle me permettait d’éliminer cette sensation de blocage à l’intérieur de l’oreille.

Il est interdit de monter dans l’avion avec une bouteille d’eau mais pas de panique vous pouvez en acheter après le passage des contrôles de sécurité ou encore dans l’avion

Ces méthodes m’ont grandement aidé. Néanmoins, j’ai dû consulter un ORL par la suite car le voyage à Venise avait déjà causé de gros dommages et étant donné que mes deux voyages étaient proches dans le temps (un mois d’intervalle). Ce dernier m’a confirmé qu’il m’aurait donné ces conseils mais dans mon cas m’aurait interdit de reprendre aussi rapidement un second vol.

J’espère que cet article vous aidera à ne pas vivre la même galère que fut la mienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *